Remerciement Décès

Marie-Colette MONNOYEUR, M. l’abbé Pierre-Yves MONNOYEUR,
M. et M me François-Xavier MONNOYEUR, ses enfants,
ses petits-enfants et arrière-petits-enfants,
vous remercient de vous être associés à leur peine et à leur espérance,
par votre présence, vos lettres,
et marques de sympathie lors du décès de Daniel MONNOYEUR Commandant (E.R) - 1929-2018

« Heureux les Miséricordieux, ils obtiendront miséricorde » Mt 5-7
« Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime » Isaïe 43-4

 

Été - vacances : « Moi, les autres et Dieu ! »

Enfin l’été ! Et avec lui, à un moment ou à un autre, des échappées, du repos, un changement de rythme et de nouveaux paysages. Comment ne pas être tentés de vouloir quitter la routine d’un quotidien parfois un peu chargé pour tout oublier ?

Selon les âges et les situations familiales et professionnelles, notre été aura un profil différent. L’enjeu est pourtant le même pour tous : il faut penser à soi, « prendre soin de soi », renouer avec un peu de légèreté, se faire plaisir, se gratifier et refuser de remplir à l’avance toutes les pages du calendrier estival ; se ménager des moments pour écouter ce qui nous habite au plus profond, laisser mûrir intérieurement questions et projets, retrouver le goût des lectures au long cours et des marches qui nettoient le corps et apaisent l’esprit. Il faut du temps pour cela, du calme aussi.

Si l’été réussit à nous mettre à distance de l’ordinaire des jours et permet des retours sur soi, il ne doit pas être une parenthèse qui nous couperait des autres. L’été, c’est aussi le temps des retrouvailles , des conversations gratuites et des joies simples en famille et entre amis, c’est aussi le temps des festivals : fête de la musique à Thoiry et des feux d’artifices sans oublier les pèlerinages et célébrations de toutes sortes : la croix du Reculet, Lourdes, la croix des Frasses. A travers tout cela, l’été sera peut-être pour chacun l’occasion - si rare aujourd’hui - de goûter positivement ce qui nous relie à nos concitoyens, de nous réjouir d’habiter avec eux cette terre, notre « maison commune ».

Nous aurons à coeur de remercier ceux et celles qui travaillent pour que nos séjours soient ressourçant, nous garderons dans nos coeurs nos frères et soeurs confrontés aux tribulations de l’existence., ainsi que les blessés du corps, de l’esprit et du coeur… Et de regarder autrement les réalités du monde, d’en débattre avec franchise, et de prendre ainsi la mesure de nos responsabilités personnelles et communautaires.

Que sera cet été ? Si nous voulons, un temps de mûrissement personnel et partagé, celui où se renouvelle dans nos « nappes phréatiques » intérieures, notre capacité d’émerveillement et d’admiration, de confiance et d’imagination pour relever « les défis d’un monde à créer » ! Il s’agit de laisser la vie du Très Haut faire son oeuvre, d’y consentir et de la partager. Je vous souhaite « mes amis » à tous et à chacun un très bon été et avec le chanteur : « l’Eté : c’est une espérance qui nait… »

Père Pierre-Yves +

Deniers